ventes-privees-une-vraie-bonne-affaire ?

Les ventes privées : késako ?

Qui dit ventes privées, dit petit nombre de privilégiés conviés à profiter d’offres exclusives : prix bradés ou collection limitée ! Contrairement aux ventes classiques, il faut au préalable s’être inscrit, faire partie d’un groupe, être client, avoir été parrainé,… pour y avoir accès.

Les ventes privées ne datent pas d’hier. Organisées dans les magasins, avec des espaces réservés ou des heures d’ouverture spécifiques, le principe a été dupliqué avec succès sur le web : désormais une simple adresse mail suffit à accéder aux services.

Vous avez acheté un produit abîmé ou defectueux ? Obtenez le remboursement !
Des ventes privées : on trouve de tout !

L’intérêt de s’inscrire est là, car tant que l’on ne fait pas partie de la « communauté » on ne connait pas le contenu des ventes ! Certains sites sont spécialisés dans un domaine, comme Beauté Privée, Brico privé, Private Sport, Voyage Privé ou encore Very chic, laissant, de par leur nom, deviner ce qu’on peut y trouver ; d’autres, plus généralistes, comme Brandalley jouent sur l’effet de surprise en proposant des ventes ou des marques très variées : mode, beauté, puériculture, accessoires de cuisine, meubles, voyages, … . Aujourd’hui, une grande majorité des biens de consommation se décline en ventes privées.
Comment faire de bonnes affaires ?

Proposant des rabais de 30 à 90%, les ventes privées se caractérisent également par un stock d’articles limité. Les plus prisés s’écoulent comme des petits pains, au point parfois que, quelques minutes après le début de la vente, ils soient déjà indisponibles. Mieux vaut se lever tôt (les ventes commencent souvent vers 7h) et être rapide !

Ce système vous encourage donc à acheter vite ! La plupart du temps, vous avez 15 minutes pour valider votre panier. Profitez-en pour prendre un peu de recul et décider si oui ou non, votre achat est une bonne affaire. Pour vous aider à préparer vos achats, certains sites proposent des « bandes annonces » présentant certains produits.

A noter : la notion de privilège disparait un peu sur la toile, car très rares sont les sites à restreindre le nombre d’inscriptions de nouveaux membres. Plus les prix et les ventes seront intéressants, plus les participants seront nombreux à s’inscrire et à vouloir profiter des bonnes affaires, au détriment des clients de la première heure.
L’envers de l’étiquette : gare aux arnaques !

Si les bonnes affaires sont légion, elles n’en cachent pas moins d’autres beaucoup moins avantageuses :

• Des marques inconnues : perdus au milieu des grands noms, des produits faussement luxueux apparaissent à prix bradés. Souvent créés pour les sites de ventes privées ou de déstockage, il suffit de taper le nom de la marque dans votre moteur de recherche pour vous faire une idée : inconnue au bataillon ? Fuyez !

• Les produits proposés sont souvent des fins de séries confiées par les marques pour écouler le stock. Il est rare de trouver la dernière collection.

• Des prix gonflés : pour afficher une réduction maximale, les prix de départ sont souvent gonflés, ne tenant pas compte de la réalité des prix du marché actuel. Exemple : un robot aspirateur est vendu à 400€ le jour de sortie en magasin. 1 an plus tard, il est affiché à -30% en vente privée (280€) alors qu’en magasin, il ne coûte plus que 250€.

Bon à savoir : avant de valider votre panier définitivement, pensez à comparer les prix et à lire les avis d’internautes concernant les produits.
Attention aux petits détails

Mais le prix ne fait pas tout ! Avant de succomber aux sirènes des ventes en ligne mieux vaut savoir à quoi s’en tenir :

• Les délais de livraison ne sont pas les mêmes qu’en Vente Par Correspondance (VPC) classique, il faut d’abord attendre la fin de la vente pour recevoir ses produits et cela peut aller de 10 jours à 2 mois.

• Les frais de livraison sont rarement offerts et viennent s’additionner au prix de votre article. A vous de faire vos calculs.

• Ce n’est pas la bonne taille, le produit ne correspond pas, … faire un échange est la plupart du temps impossible, et le remboursement ou l’avoir peuvent être longs à arriver. En cas de retour de l’article, les frais sont à votre charge.

En résumé : les inconvénients sont ceux de la VPC, les délais de livraison en plus.

Plus d’info et Source : Gratuit chez Radins.com – le portail francophone du gratuit sur le web

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :